Les ampoules, cors et durillons

Port de talons, de chaussures neuves ou inconfortables, travail debout, manque de soin : nos pieds souffrent de notre quotidien ! Pour quelles raisons ? Comment éviter les douleurs et désagréments ?

Les ampoules

Vocation33-Ampoule-localisation

 

Il s’agit de lésions douloureuses remplies de liquide, causées par un frottement répété.Ampoules schema

Le conseil du pharmacien

Il faut toujours privilégier la prévention, dès les premiers signes d’échauffement. Pour cela, il existe des pansements spécifiques, des sticks incolores ou des protections anti-ampoules à base de gel d’épithélium auto-adhésives, qui peuvent aussi être employés lorsque l’ampoule est formée, mais non percée. Certains conviennent au pied diabétique.

Si l’ampoule éclate, la peau est susceptible de s’infecter, ce qui risque de ralentir la cicatrisation. Dans ce cas, utilisez un pansement hydrocolloïde, à appliquer après désinfection de la plaie sur peau sèche. Ces pansements doivent être réchauffés 20 secondes dans la paume de la main avant l’application et se décolleront d’eux-mêmes au bout de 2-3 jours. Ne les décollez pas !


Les cors et durillons

Vocation33-Cors durillons-localisation

Ils correspondent à un épaississement de la couche superficielle de la peau : l’épiderme.

Souvent douloureux, siégeant aux endroits de haute pression au niveau des pieds, les cors peuvent se développer sous les pieds, sur et entre les orteils à des endroits de proéminences osseuses tandis que les durillons sont localisés sur la plante du pied.

vocation26-AttentionUn cor au pied peut s’infecter, notamment chez les personnes diabétiques.

Vocation33-Cors durillons-schema

Le conseil du pharmacien

Pour les cors « naissants », le traitement aura pour but de ramollir le cor et de l’éliminer, grâce à un pansement hydrocolloïde avec glycérine par exemple. Le pansement doit être laissé en place jusqu’à ce qu’il se détache de lui-même. Pour de meilleurs résultats, retirez l’excédent de peau ramollie avant de recoller un nouveau pansement sur peau propre et bien sèche.

Pour les cors « installés » développés en profondeur, le recours à un coricide est nécessaire. Les soins à base d’acide salicylique sont à appliquer directement sur la callosité en protégeant la peau saine sur le pourtour, de préférence après un bain de pieds chaud. Un cor infecté contre-indique l’emploi de ce type de pansement.

L’utilisation de protections à base de gel d’épithélium permet, par ailleurs, de soulager rapidement la douleur et de favoriser la disparition du cor en stoppant le processus d’épaississement. Ces protections sont idéales pour prévenir la réapparition des cors.

 

Comments are closed.